Un gardien d'animaux s'occupe avec amour d'un orang-outan.

Une protec­tion globale pour l’orang-outan de Suma­tra

Conservation de la nature et des espèce

Cette décou­verte en 2017 avait déjà fait parler d’elle: avec l’orang-outan de Tapa­nuli, une nouvelle espèce de grand singe a pu être décrite pour la première fois depuis 1929. «Dans le même temps, l’orang-outan de Tapa­nuli est devenu l’espèce de grand singe la plus menacée au monde», déclare Irena Wett­stein, co-direc­trice de PanEco. Cette fonda­tion se bat pour la conser­va­tion de la nature et des espè­ces en Suisse et en Indo­né­sie. Elle a été créée en 1996 pour faire suite à la mise en place d’actions de protec­tion des orangs-outans sur l’île de Suma­tra.

Le programme de protec­tion des orangs-outans de Suma­tra (SOCP), que PanEco dirige avec l’organisation sœur indo­né­si­enne Yaya­san Ekosi­stem Lestari (YEL), suit une appro­che globale dans la protec­tion de l’orang-outan, une espèce désor­mais menacée. «Nous voulons proté­ger son habi­tat, la forêt tropi­cale humide», expli­que Irena Wett­stein. En plus des mesu­res de conser­va­tion de leur habi­tat, le SOCP s’engage à proté­ger les grands singes en encou­ra­ge­ant l’établissement de nouvel­les popu­la­ti­ons et en réunis­sant les popu­la­ti­ons frag­men­tées. Le SOCP mène égale­ment des études à long terme sur le compor­te­ment des orangs-outans et sur l’état de la forêt tropi­cale. Cela permet d’élaborer des argu­men­taires pour le travail de lobby­ing et de rela­ti­ons publi­ques.

Décou­vrez l’as­so­cia­tion PanEco sur stiftungschweiz.ch

StiftungSchweiz encourage une philanthropie qui atteint plus avec moins de moyens, qui est visible et perceptible par tous, et qui apporte de la joie.

Suivez StiftungSchweiz sur

The Philanthropist par abonnement
Profitez-en maintenant !