Pierre Maudet, conseiller d'Etat genevois.

Un écosy­stème mis en vitrine

Une nouvelle carte interactive permet d’avoir une vue d’ensemble des acteurs de la philanthropie à Genève.

«La phil­an­thro­pie revêt une import­ance stra­té­gique à Genève», déclare Pierre Maudet, conseil­ler d’État genevois. Contr­ai­re­ment à d’autres cantons, le secteur de la phil­an­thro­pie à Genève connaît encore une crois­sance à deux chif­fres. Afin de répondre à cette dyna­mi­que et de rendre les acteurs de ce secteur iden­ti­fia­bles en un coup d’œil, Genève, avec le soutien de la Fonda­tion suisse, a lancé une carte inter­ac­tive. «Plus de 1200 fonda­ti­ons phil­an­thro­pi­ques ont été iden­ti­fiées, répar­ties entre fonda­ti­ons dona­tri­ces, fonda­ti­ons opéra­ti­on­nel­les et fonda­ti­ons mixtes. À ces fonda­ti­ons s’ajoute tout un réseau d’experts et de profes­si­on­nels de la phil­an­thro­pie.» Il est prévu de complé­ter la carte avec des acteurs associatifs.

Une carte très plébiscitée

Compte tenu de l’importance de la phil­an­thro­pie pour sa loca­li­sa­tion, Genève dispose depuis long­temps d’un site Inter­net dédié à ce secteur. La nouveauté réside toute­fois dans la façon dont cette vue d’ensemble est rendue. Pierre Maudet se dit satis­fait des premiè­res expé­ri­en­ces. La carte a obtenu des échos posi­tifs auprès des experts: «Nous avons reçu de nombreux messages spon­ta­nés dans ce sens et, avec près de 2100 vues depuis sa mise en ligne, soit une moyenne de 25 consul­ta­ti­ons par jour, la carte répond de toute évidence à un réel besoin du secteur.» La carte est inté­grée dans un cata­lo­gue de cartes inter­ac­ti­ves. L’une d’elles, par exemple, donne un aperçu des orga­ni­sa­ti­ons qui encou­ra­gent l’innovation. Et ces cartes sont très deman­dées. «Avec le recul, nous obser­vons une appro­pria­tion, quasi immé­diate de la part des milieux profes­si­on­nels concer­nés, de cet outil permet­tant de visua­li­ser très rapi­de­ment un écosy­stème donné», déclare M. Maudet.

Le poten­tiel numérique

La carte numé­ri­que inter­ac­tive s’inscrit dans la stra­té­gie genevoise de promo­tion du secteur. Elle démontre non seule­ment l’importance de la phil­an­thro­pie, mais aussi le poten­tiel de Genève. Et elle révèle égale­ment les possi­bi­li­tés offer­tes par les solu­ti­ons numé­ri­ques. En tant que Conseil­ler d’État pour le déve­lo­p­pe­ment écono­mi­que, Pierre Maudet encou­rage la popu­la­tion, les entre­pri­ses et les insti­tu­ti­ons genevoi­ses à prendre part à la tran­si­tion numé­ri­que. Il s’agit là d’un enjeu majeur pour nos socié­tés. De la même manière que l’on ne saurait imagi­ner un avenir sans phil­an­thro­pie, le présent s’écrit en numé­ri­que, et le futur s’inscrit déjà dans le «post-numé­ri­que», avec les tech­no­lo­gies block­chain, l’intelligence arti­fi­ci­elle, la réalité éten­due (virtu­elle et augmen­tée), ainsi que l’informatique quantique.

Voir carte numérique

StiftungSchweiz encourage une philanthropie qui atteint plus avec moins de moyens, qui est visible et perceptible par tous, et qui apporte de la joie.

Suivez StiftungSchweiz sur

The Philanthropist par abonnement
Profitez-en maintenant !