L’engagement des fonda­ti­ons en péri­ode de crise CODIV-19

La crise actuelle s’aggrave de jour en jour et exige de nous tous beaucoup de solidarité, considération et flexibilité. Nous sommes particulièrement préoccupés par les personnes qui sont fortement touchées en raison de leur situation économique, sociale ou sanitaire. Toutefois, cette crise pose également des défis financiers et économiques majeurs aux associations et organisations à but non lucratif.

De nombreu­ses fonda­ti­ons dona­tri­ces sont déjà impli­quées et esti­ment avoir un devoir de soutien accru à l’égard de leurs béné­fi­ci­ai­res dans cette situa­tion excep­ti­on­nelle. Swiss­Foun­da­ti­ons encou­rage toutes les fonda­ti­ons dona­tri­ces suis­ses à agir de manière non bureau­cra­tique, rapide et flexi­ble aux besoins des béné­fi­ci­ai­res et à suivre cette recommandation.

 Cette recom­man­da­tion prévoit que : 

  • Les dons déjà enga­gés en faveur des orga­ni­sa­ti­ons non gouver­ne­men­ta­les sont versés même si l’ac­ti­vité prévue est annu­lée ou repor­tée, et qu’il n’y ait pas de resti­tu­tion des contri­bu­ti­ons déjà versées ;
  • Les dons déjà enga­gés en faveur des orga­ni­sa­ti­ons non gouver­ne­men­ta­les sont versés même si les étapes et les objec­tifs conve­nus ne peuvent être atteints en raison de la crise CODIV-19 ;
  • Les fonda­ti­ons encou­ra­gent leurs béné­fi­ci­ai­res à trou­ver des solu­ti­ons alter­na­ti­ves pour les événe­ments ou projets annu­lés et les souti­en­nent dans cette démarche ;
  • Les fonda­ti­ons adaptent leurs délais pour la soumis­sion des rapports de projet et font preuve de souplesse en ce qui concerne le contenu et les modalités ;
  • Les fonda­ti­ons sont prêtes à exami­ner, confor­mé­ment à leurs possi­bi­li­tés juri­di­ques et au cas par cas, si le finan­ce­ment lié aux projets peut être adapté ou si son affec­ta­tion peut être suppri­mée afin de permettre aux béné­fi­ci­ai­res de réagir avec suffi­sam­ment de flexi­bi­lité à la crise ;
  • Les fonda­ti­ons four­nis­sent à leurs béné­fi­ci­ai­res des fonds supplé­men­taires en plus du soutien déjà engagé, à condi­tion que leurs ressour­ces finan­ciè­res le permettent ;
  • Les fonda­ti­ons doiv­ent être atten­ti­ves aux besoins et aux crain­tes de leurs béné­fi­ci­ai­res et être en mesure de recher­cher des solu­ti­ons indi­vi­du­el­les à leurs problèmes.

 De plus amples infor­ma­ti­ons sur le travail des fonda­ti­ons en cette péri­ode de crise sont dispo­ni­bles sur le site swissfoundations.ch/covid-19. 

StiftungSchweiz encourage une philanthropie qui atteint plus avec moins de moyens, qui est visible et perceptible par tous, et qui apporte de la joie.

Suivez StiftungSchweiz sur

The Philanthropist par abonnement
Profitez-en maintenant !