La trans­pa­rence au service de la perfor­mance

Les fondations ont une responsabilité particulière dans le placement de leurs actifs. Le nouvel indice de performance de la StiftungSchweiz, réalisé en coopération avec la Banque Cantonale de Zurich (ZKB), aide les fondations à mieux identifier leurs propres résultats d’investissement.

Pour l’année 2019, le «Swiss Phil­an­thropy Perfor­mance Index» (SwiPhiX) indi­que une perfor­mance moyenne de 13,8 pour cent. Les perfor­man­ces mont­rent comment la valeur des inve­stis­se­ments a évolué, ainsi que les divi­den­des et les autres reve­nus perçus. 13,8 pour cent est une valeur moyenne des mandats des orga­ni­sa­ti­ons à but non lucra­tif gérés par Swis­scanto Invest de la Banque Canto­nale de Zurich. Fin 2019, il s’agissait de 56 mandats différents pour un volume total de 1,8 milli­ard de francs suis­ses.

Des perfor­man­ces considé­ra­bles

Les fonda­ti­ons ont le choix parmi diffé­ren­tes stra­té­gies pour la gestion de leurs actifs. Les perfor­man­ces obte­nues peuvent donc varier selon la stra­té­gie. Afin de le montrer de manière trans­pa­rente avec l’indice de perfor­mance, l’indice illu­stre la disper­sion des résul­tats. En 2019, le rende­ment mini­mum était de 8,1 pour cent, le maxi­mum de 28,0 pour cent. Les perfor­man­ces des cinq derniè­res années sont égale­ment remar­qu­ables. Au cours de cette péri­ode, une perfor­mance maxi­male de 26,7 pour cent a été atteinte. La perfor­mance mini­male était de 12,4 pour cent et la moyenne de 22,6 pour cent.

Des actions mais pas seule­ment

Dans un envi­ron­ne­ment carac­té­risé par des taux d’intérêt néga­tifs, l’attention se porte davan­tage sur les actions. Pour iden­ti­fier les résul­tats, il est déter­mi­nant de savoir comment les actifs de la fonda­tion sont inve­stis. Ici aussi, l’indice de perfor­mance permet la trans­pa­rence. Tradi­ti­on­nel­lement, les orga­nis­mes de bien­faisance inve­stis­sent forte­ment dans des obli­ga­ti­ons. Avec les liqui­di­tés ou les soldes de comp­tes, ces place­ments rela­ti­ve­ment sûrs repré­sen­tent encore un peu moins de la moitié des inve­stis­se­ments. La propor­tion d’actions est actu­el­lement d’environ 40 pour cent en moyenne. Le reste est réparti entre l’immobilier indi­rect et les inve­stis­se­ments alter­na­tifs tels que les matiè­res premiè­res ou les fonds spécu­la­tifs.


Le «Swiss Phil­an­thropy Perfor­mance Index» est désor­mais calculé chaque mois et publié sur le site stiftungschweiz.ch. Vous y trou­ve­rez égale­ment d’autres détails et infor­ma­ti­ons.

StiftungSchweiz encourage une philanthropie qui atteint plus avec moins de moyens, qui est visible et perceptible par tous, et qui apporte de la joie.

Suivez StiftungSchweiz sur

The Philanthropist par abonnement
Profitez-en maintenant !