Jürg Spielmann et Christina Fasser, fondatrice et présidente de la fondation blindekuh | photos : Désirée Good

Effi­cace à de nombreux égards.

Le monde des fondations à grande comme à petite échelle

Chère lectrice, cher lecteur,

De nombreu­ses fonda­ti­ons – qu’elles soient dona­tri­ces ou opéra­ti­on­nel­les – concen­t­rent leur travail sur un domaine bien précis. Elles acquiè­rent par consé­quent d’importantes connais­san­ces et une grande expé­ri­ence dans ce domaine spéci­fi­que, sur lequel porte l’objectif de la fonda­tion. Il existe un moyen qui a fait ses preu­ves pour que le savoir accu­mulé ne reste pas exclu­si­ve­ment dans la fonda­tion en question et puisse être partagé: la coopération.

Quand les fonda­ti­ons dona­tri­ces étab­lis­sent des parten­a­ri­ats les unes avec les autres ou recher­chent une colla­bo­ra­tion dans le cadre d’un projet parti­cu­lier, elles le font géné­ra­le­ment dans l’intention d’étendre les moyens finan­ciers mis à dispo­si­tion du projet soutenu. Et c’est une bonne chose. Car cela permet de réali­ser des projets qui sinon ne verrai­ent pas le jour. Mais la conver­gence de différents points de vue, compé­ten­ces spécia­li­sées et expé­ri­en­ces est tout aussi importante dans les coopé­ra­ti­ons. Et ceci est d’autant plus béné­fi­que quand les échan­ges portant sur le fond ont lieu entre les orga­nis­mes dona­teurs et les porteurs de projets ou quand ils sont menés avec des acteurs exter­nes au secteur. Il est donc réjouis­sant de constater que les fonda­ti­ons travail­lent de plus en plus en colla­bo­ra­tion étroite avec l’État et le secteur privé en matière de conte­nus. Les projets cultu­rels par exemple en profi­tent énormément.

Enfin, les coopé­ra­ti­ons renfor­cent la diver­sité du secteur des fonda­ti­ons, un autre avan­tage de taille, pour les peti­tes comme pour les gran­des fonda­ti­ons. Vous en appren­d­rez justement davan­tage à ce sujet dans cette édition du maga­zine, qui fait la part belle aux person­nes enga­gées et aux parten­a­ri­ats fruc­tueux. Nous espé­rons que votre lecture sera source d’inspiration!

Dr. Peter Buss

PDG et éditeur
Phil­an­thropy Services AG

StiftungSchweiz encourage une philanthropie qui atteint plus avec moins de moyens, qui est visible et perceptible par tous, et qui apporte de la joie.

Suivez StiftungSchweiz sur

The Philanthropist par abonnement
Profitez-en maintenant !